Sorafune

Sorafune

Le forum français des Tokio
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Oyez oyez matelots !

Pour commencer, avec quelques jours de retard, nous souhaitons un joyeux anniversaire à notre chanteur préféré,
Nagase Tomoya. Otanjoubi omedetou Tomo-chan !

Avant de vous dévoiler la surprise de ce soir, permettez-moi de vous annoncer un changement imminent
du fonctionnement de notre navire. *brouhaha* ! SILENCE LES GARS, UN PEU DE CALME !

Hum... merci ! Je disais... le Sorafune ne peut plus s'amarrer dans notre port habituel créé spécialement pour notre navire...
Notre équipage est depuis quelque temps trop réduit pour que nous puissions accoster à cet endroit !
Pour être plus forts, nous avons décidé de rallier un autre port qui nous accepte les bras ouverts,
puisque certains de nos matelots y travaillent une bonne partie de l'année.

Passagers qui n'aviez de billet que pour le port Sorafune, allez en demander un nouveau
au port Mizuki qui vous accueillera chaleureusement !
Nous serons ainsi une plus grande famille qui pourra plus facilement traverser les tempêtes !

En résumé :
Ce forum a été abandonné par l'équipe et nous invitons tous nos membres à s'inscrire
sur notre nouveau forum : http://mizuki-and-sorafune.forum2ouf.com/.

L'aventure ne s'arrête pas, elle continue simplement ailleurs.

Revenons à nos perroquets, nom d'une jambe de bois !
Comme vous le savez tous, le navire Sorafune vogue sur les mers depuis quelques années maintenant
(eh oui, ce forum a ouvert son pont en janvier 2012), guidé par les belles voix de nos cinq Japonais,
capturés lors d'un long combat aux abords de Tokyo ! Rah que de souvenirs, j'en ai la larme à l’œil...
*au loin un chant se fait entendre*
Sono fune wo goi de yuke omae no te de goi de yuke
Omae ga kiete yorokobu mono ni omae no ooru wo makaseru na


Tout en manœuvrant leur rafiot, les membres de l'équipage traduisent des fictions à partager avec leurs passagers,
nos 5 Japonais nous concoctant chaque année des nouveautés toujours plus captivantes.
Ils oscillent entre le drame, le comique, la romance, l'amitié... en éveillant toujours autant
la passion des marins bloqués la majeure partie de leur vie sur le Sorafune !
Dans les derniers projets de l'équipage, le drama présenté par Nagase Tomoya, le 1er chanteur du navire, suit son cours.
Le temps peut vous paraître long, camarades, mais nous n'avons pas abandonné la partie !
Vous souvenez-vous des tempêtes de l'an dernier, de l'intoxication générale du navire suite à l'ingestion de fruits gâtés... ?
Tous ces événements nous ont mis en retard et nous nous en excusons, joyeux lurons !

Pour vous divertir, nous avons réalisé une nouvelle version de Nakuna Hara-chan, ce drama ludique qui nous apprend
à être humble et simple face à la vie. Dans ce drama, un autre fabuleux acteur japonais, Maruyama Ryuhei,
voguant sur d'autres mers, s'est joint au tournage pour apporter une touche de fraîcheur !
En plus des 4 premiers épisodes remastérisés, nous vous offrons un nouvel épisode histoire de fêter dignement
(et avec seulement 6 jours de retard, on vous a habitués à pire) l'anniversaire de notre 1er chanteur, Nagase Tomoya !
Percez les tonneaux, abreuvez-vous de bière, tout en regardant joyeusement la première partie de ce drama !

Voici enfin votre dû, fidèles compagnons o//

Nakuna Hara-chan ou Nakuna Hara-chan

(Merci à Tsukochwan pour la rédaction de cette newsletter)
Retrouvez la Tokio Sorafune no Fansub sur Facebook ICI


Partagez | 
 

 [Variété/Pop rock français] Florent Mothe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Youki
Commandant
Commandant
avatar

Messages : 667
Date d'inscription : 04/06/2012
Age : 24
Localisation : Le Havre

MessageSujet: [Variété/Pop rock français] Florent Mothe   Jeu 20 Juin 2013 - 16:47


On a coutume de dire que le silence qui suit un morceau de Mozart est encore du Mozart.
Après trois ans passés dans la peau d’Antonio Salieri, rival et admirateur d’un certain Wolfgang Amadeus, Florent Mothe est redevenu lui-même.
Et son silence momentané  trouve aujourd’hui sa pleine justification avec ce premier album solo. Une suite logique pour un jeune artiste devenu en quelques mois l’une des révélations de la chanson francophone et reconnu aujourd’hui comme l’une des plus belles voix d’ici.
L’histoire commence en 2008, quand un chanteur débutant se présente au casting d’une comédie musicale en devenir. Il débarque de Toronto, ville du Canada où ce natif d’Argenteuil s’est exilé par amour : là bas, il travaille le jour et chante dans les bars la nuit. Après une audition qui le voit se lancer, entre autres,  dans une impressionnante interprétation du « Bohemian Rhapsody » de Queen, il est choisi pour interpréter le rôle de Salieri. « Mozart », l’opéra rock mis en scène par Olivier Dahan et produit par Dove Attia et Albert Cohen, connaît le triomphe que l’on sait : numéro 1 des ventes de concerts avec près d’un million et demi de spectateurs, disque de diamant pour plus de 800 000 albums vendus. Aux NRJ Music Awards 2010, Florent décroche le titre de révélation française de l’année, grâce notamment à la chanson « L’Assasymphonie » dans laquelle il donne la pleine mesure de ses talents d’interprète.
Des récompenses qui ne sont nullement le fruit du hasard. Car si Florent Mothe a débuté sa carrière professionnelle sous le label mozartien, ce féru de musique cultive depuis déjà longtemps sa passion. Le virus, il l’a attrapé à l’âge de sept ans,  en tombant amoureux… d’un saxophone. Comme le conservatoire local de Montigny-lès-Cormeilles ne propose pas de cours pour cet instrument, Florent étudie tour à tour la flûte traversière et le piano classique. A quinze ans, le voilà bassiste et chanteur d’un groupe… de métal, baptisé Lost Smile. Comme il dit : « Je me suis souvent cassé la voix, mais ça m’a permis  aussi de la muscler… » Ce qui ne l’empêche pas de découvrir peu à peu d’autres styles de musique, blues, bossa nova, jazz manouche et variété française : bientôt Balavoine, Berger ou Goldman n’ont plus de secret pour Florent, qui compose désormais ses propres chansons.
Des chansons qui parlent d’amour, évidemment.  Comme celles qui parsèment ce premier album, enregistré sous la houlette de Pierre Jaconelli, musicien et réalisateur connu notamment pour ses collaborations avec Obispo, Zazie, Johnny ou Benjamin Biolay.  » Après l’épisode Mozart, j’étais un peu perdu, avoue Florent, je cherchais à retrouver la flamme. Dès que j’ai rencontré Pierre, tout s’est éclairé : on n’a pas eu besoin de discuter longtemps, on s’est mis tout de suite à faire de la musique…«   Avec l’aide d’auteurs comme Vincent Baguian, ou Ycare, l’album prend peu à peu forme.
Chansons d’amour donc, chroniques romantiques qui égrènent la gamme des espoirs et des désillusions, comme « Je ne sais pas », le premier single écrit par Elio et Lionel Florence. Constats de ruptures aussi, comme dans « Love », « Arrête », « Tu m’effaces » ou « Je dois y aller ». Des chansons qui évoquent les « blessures qui ne se voient pas », hantées par de drôles d’éléphants roses croisés sur internet… Des pop songs à la française, pour lesquelles Florent a retrouvé le bonheur de chanter dans la langue de Molière, lui qui a redécouvert Gainsbourg, Nougaro ou Bashung et a toujours adoré interpréter Piaf  ou Aznavour.
« Chanter avec son cœur, c’est forcément chanter juste« . Florent Mothe ne se contente pas de l’affirmer, il le prouve encore, dans un premier album dense et émouvant, un album qui lui ressemble. Après tout, Mozart n’aurait pas dit mieux.


J'ai eu réel coup de coeur pour son premier album, et depuis je suis attentivement sa carrière. Je pense même pouvoir dire que c'est lui qui m'a fait retombé amoureuse de la musique française. Même si le succès n'est pas vraiment au rendez-vous pour l'instant, je pense qu'il a assez de talent pour faire une bonne carrière.

Son premier single « Je ne sais pas »

Son nouveau single (le clip ne devrait pas trop tarder à sortir) « Les blessures qui ne se voient pas »

Et mon gros coup de coeur de cet album, « Rocking Chair »



Revenir en haut Aller en bas
 
[Variété/Pop rock français] Florent Mothe
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [11.04.13] weo.fr: Interview de Florent Mothe pour la sortie de son nouvel album
» Le Rock Français de 1961 à 1995 en 45 Tours
» le mag. RollingStone : les 100 disques essentiels du rock français
» Florent Mothe
» Le rock français du début 70

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sorafune :: Le reste de l'Océan :: Musique-
Sauter vers: